Pourquoi moi ?
Mon Expérience
Mes Référents Théoriques

 
citation écriture.jpg


 

Mon parcours avec le Livre

J’ai toujours ressenti la lecture comme un élément central de ma vie.

Dans la cour de récréation, dès 8 ans, je menais déjà des cercles de lecture. Je dévorais les enquêtes d’Alice et tous les autres livres qui me tombaient entre les mains, et en faisait débat avec ma grande copine de l’époque.

J’ai toujours été, aussi, la confidente spontanée, et le pansement, par les livres et par les mots,  des douleurs de mes petits camarades,  puis des plus grands au collège,  au lycée, et enfin des adultes « en tristesse » proches de moi, mais aussi très, très, souvent d’inconnus,  qui croisaient mon chemin et sentaient qu’il pouvait se confier à moi et déposer leur parole en lieu sûr.

  

 Ma vie professionnelle de bibliothécaire m’a conduite, pendant plus de 20 ans, à continuer de recommander des lectures.

Lectures plaisirs, lectures réponses, selon la demande.

Bien que le rôle social des bibliothèques dans une collectivité ait toujours été un moteur pour moi dans ma manière d’envisager les activités de ma bibliothèque, la dimension de la relation d’aide, individuelle et personnalisée, ne faisait pas partie, par essence,  de mes missions.

A l’occasion d’épreuves de vie personnelles ces dernières années, la question du Sens de ma vie et de ma participation à la grande construction humaine dans laquelle nous vivons est devenue centrale.  

Et le développement d’une activité de relation d’aide essentielle.

Après m’être formée en Art-Thérapie, et en Bibliothérapie, ma vie est donc partagée aujourd’hui entre mes fonctions de bibliothécaire, qui perdurent sur un temps limité, et mes activités de Bibliothérapeute où je peux pleinement exercer en accord avec la personne que je suis en profondeur, et rayonner autant que possible cette authenticité et cette présence à soi-même auprès des personnes accompagnées.

Le mieux-être des personnes acompagnées est ma préoccupation première.

​Mon ambition est de vous fournir des outils pour vous apprendre à surmonter vos appréhensions et permettre votre cheminement vers l'épanouissement recherché.

Certifiée en BIBLIOTHERAPIE INTUITIVE 

par la formation de Lionel AOBDIA.


Perpétuellement en cours de perfectionnement 

à la BIBLIOTHERAPIE CREATIVE

Certification en cours en ART-THERAPIE et RELATION D'AIDE à l'Artec (Paris)


Membre du bureau de

L'ASSOCIATION FRANCOPHONE DE BIBLIOTHERAPIE,

et respectant en cela une charte déontologique et éthique .

Supervisée dans ma pratique par Sylvie BATLLE, Formatrice et Art-thérapeute, Master en Arts-Psychothérapie intégrative, membre de la FF2P et de l'IATE. Publiée aux éditions Jouvence

Mon parcours avec l'écriture

J’ai toujours ressenti la lecture comme un élément central de ma vie, et très vite, l’écriture est devenue l' autre pilier de mon existence.

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai écris.

Jamais de véritables journaux réguliers mais toujours des lignes et des lignes quand la plume démangeait de joies ou de peines.

Durant ma scolarité :  toujours choisir la rédaction , la dissertation !  « Vade Retro mathematica ! ».


Devenue adulte, des expériences professionnelles d’écriture   :

  • Ligne d’écoute Sida Info Service : rédaction, avec et pour les écoutants,  de leurs compte-rendus d’entretiens avec les appelants.

  • Co-animation avec des écrivains, puis animation moi-même d’ateliers d’écritures en bibliothèque pendant 20 ans de ma vie.

  • Plusieurs projets de collecte de récits de vie avec Ludovic Souliman ( 2 quartiers et un groupe de femmes issues de l’immigration en région parisienne, , séniors au Tréport)

  • Ecriture de fictions autour de plusieurs de mes propres expériences de vie.

  • Utilisation de l’écriture pour transcender les douleurs, toujours ….

Un point commun ?

L’ECRITURE DE L’INTIME


C’est donc tout naturellement que GRACE à mes dernières épreuves de vie, j’ai décidé de me recentrer sur ce qui fait réellement sens pour moi afin de pouvoir rayonner vers les autres à travers mes nouveaux choix de vie.

L’ECRITURE THERAPEUTIQUE, écriture de l’intime par excellence, s’est imposée à moi comme le meilleur chemin pour cette reconversion et je me suis formée en Art-Thérapie.

J'ai choisi l’école qui avait pour spécificité de proposer ce médium enseigné par une spécialiste de cette pratique. Sylvie Battle, et les autres formateurs de l’ARTEC Paris ,tous orientés Psychologie Humaniste et Relation d’Aide, ont constitué ma vraie rencontre avec mon nouveau métier.

Comme une évidence, contenue en moi depuis toujours, et enfin libérée et matérialisée dans mon quotidien.

Aujourd’hui, c'est moi :  

Art-thérapeute, spécialisée dans l’écriture thérapeutique et pratiquant cette discipline au service de la Relation d’Aide.

Bibliothérapeute aussi car je mêle souvent le Livre et l’Ecriture dans ma pratique d’accompagnante.

Et auteure aussi … un peu … mais cela c’est une autre histoire ….


Formée à l’Ecriture professionnelle et à l’écriture de fictions auprès d’ALEPH Ecriture ( Paris)

Formée à l’Ecriture thérapeutique, à l’Art-thérapie et à la Relation d’Aide à l’ARTEC( Paris)

Formée à l’animation d’ateliers d’écritures :

auprès d’ALEPH écriture,

en formation continue,

et avec tous les artistes avec lesquels j’ai eu le bonheur de co-animer et d’écrire :  par ordre d’apparition dans ma vie :

  • Carole THIBAULT(oraliture, trajectoire de femmes, féminisme et féminité),

  • Christine DEROIN ( écriture théâtrale et écriture de fiction avec les enfants)

  • Ludovic SOULIMAN (collectes de récits de vie, femmes d’ailleurs, vie de quartier, séniors,  Graines de Mémoire, spectacles et livres autour de ces collectes)

  • Caroline NARDI-GILLETTA ( résidence d’écriture de plusieurs mois sur une thématique : « le TEMPS et son imaginaire », Nocturne d’écriture)

Mon parcours en 

Collecte de Récits de Vie    et    Animation de Cercles de Paroles

Dans vos mots, on rencontre la Mémoire

Dans vos mots, on rencontre la Nostalgie

Dans vos mots, on rencontre l’Amour

Puis aussi : l’Absence, la Violence, les Epreuves

Mais encore : la Naissance, la Mort, la Vie

Dans les mots des femmes et des hommes, on rencontre la Sagesse


C’est pour toutes ces rencontres que je veux collecter des récits de vie. 


Mon histoire commence par des rencontres.

 J’avais 25 ans à peine, quand j’ai rencontré Etienne. Le téléphone a sonné et il m’a dit « Si vous voulez toujours le poste, il est pour vous ! ».  J’allais participer à l’aventure de la création de la Ligne 6, ligne d’écoute et de soutien des détenus hospitalisés à l’hôpital de la prison de Fresnes. Autour de lui, Etienne avait réuni une équipe d’écoutants,  et moi, la petite jeune qui allait l’assister, et je ne le savais pas encore, écrire la mémoire de cette tranche de vie que nous allions partager. Je n’ai jamais répondu au téléphone moi même, mais j’ai écouté.

A travers le récit des écoutants qui venaient se reposer au creux de mon oreille, j'ai écouté, j'ai entendu, les vies des appelants , leurs pensées, leurs réflexions, leurs regrets, et souvent leur sagesse. Nous avons retranscrit ensemble ces appels, j’ai rédigé les comptes-rendus de réunion où il n’était question que de ces hommes, de ces femmes et de ces écoutants qui les accompagnaient dans leurs épreuves de maladie et d’incarcération. J’ai adoré vivre ces années sur la Ligne 6, ce sont elles qui ont posé les bases de la professionnelle que j’allais devenir.

Le chemin s’est poursuivi avec mon métier de bibliothécaire. Je l’ai toujours exercé avec l’envie de porter le livre et la lecture vers ceux qui en étaient le plus éloignés. Pour cela, j’ai conçu des projets où la médiathèque allait à la rencontre des publics « hors les murs », sur le terrain, au pied des immeubles et des maisons, dans les centres sociaux.

J’ai ainsi pu travailler avec les deux artistes qui allaient m’amener à ce que je propose aujourd’hui : Carole Thibault et Ludovic Souliman.

Carole m’a donné les clefs pour travailler avec les Femmes, sur elles-mêmes, leur féminité, leur statut, leurs migrations, qu’elles sachent lire et écrire nous important peu. J’ai expérimenté avec elle, mes premiers projets d’Oraliture : écriture, d’après ateliers de collectes, de leurs récits de vie et de sagesse de Femmes.

Puis il y a eu Ludovic, le conteur. 

De Ludovic Souliman, Henri Gougaud dit « Voila de longues années que Ludovic Souliman passe le plus clair de son temps auprès des pauvres, des oubliés, des laissés pour compte, des « gens de cité », comme on dit aujourd’hui. Non pas pour les éduquer, les assister, leur proposer des plans de terrains de basket ou de salles polyvalentes, mais pour les écouter, réveiller leur mémoire, allumer leurs regards, parler avec eux de choses simples, la vie, les soucis, les bonheurs… Il ne « travaille » pas en banlieue, il y vit, il s’y fait des amis, il y invente des fêtes de paroles, il y est chez lui parce qu’il ne représente personne, ni organisme d’Etat, ni association humanitaire. C’est un homme du peuple qui parle aux gens du peuple et les écoute dire. »

Ludo est Facteur de Mémoire : il parcourt la France, collecte les récits de vie, écrit des « Graines de mémoire », et les transporte dans sa besace en toile. Ces graines sont ensuite semées sur leur lieu de collecte et s’envolent aussi vers l’ailleurs, là où les projets les portent. Les graines s’éparpillent comme les pissenlits dans un vent de printemps et la mémoire de l’Humanité se dépose, germe et s’enracine.

Cette magie, j’y ai assisté plusieurs fois, y ai participé plusieurs fois aussi, et en moi, les graines ont aussi germé. « Je veux participer à l’Humanité comme ça, comme cet homme-là, collecter avec cette humanité-là  comme point de repère ; puis planter des graines et laisser les abeilles les disséminer partout où elles feront du bien ».


Alors Ludovic m’a formée,  avec quelques autres privilégiés, conteurs colporteurs pour la plupart. J’ai appris « Les Graines de Mémoire »,  j’ai reçu « Paroles de vie », autant d’outils dans ma propre besace, que je me suis appropriés à ma façon : ma manière d’aller vers l’autre, qui qu’il soit, pour dénicher ses pépites d’Humanité.


Aujourd’hui, c’est avec cette philosophie que je propose des services de collecte de Mémoire vivante,  et d’animation de cercles de « Paroles de Vie » et que cela me passionne.


Formations :

« Graines de Mémoire : collecte de récits de Vie »  Ludovic Souliman

« Paroles de Vie : cercle de paroles autour de symboles mandingues»    Ludovic Souliman


Expériences :

« Femmes d’ici, et d’ailleurs ». Quartier Saint Blin, Gonesse (95)

« Femmes des Marronniers » Quartier des Marronniers, Gonesse (95)

« 50 ans du Quartier La Fauconnière », Gonesse (95)

« 10 ans de lecture à la Médiathèque : pourquoi ? », Gonesse (95)

« Les escaliers ne parlent pas : Mémoires de tréportais », Le Tréport (76)

Mon référentiel théorique

Dans l'ACCOMPAGNEMENT et la RELATION D'AIDE  par le livre et l'écriture,  


Je me rattache aux courants de : 

  la PSYCHOLOGIE HUMANISTE reposant sur les théories initiées par Carl ROGERS,

enrichie par des approches GESTALT , crées par le psychanalyste FRITZ PERL


J'utilise des outils pratiques qui sont ceux de l'ART THERAPIE dans une APPROCHE CENTRÉE SUR LE PROCESSUS : processus de création et  processus de changement thérapeutique. 

Plutôt que de chercher à comprendre et à interpréter, le thérapeute accompagne le participant dans sa propre observation, dans ses propres ressentis et dans ses propres prises de conscience, et cela dans le respect de son propre rythme de cheminement 

En l'aidant à développer sa présence à lui-même, elle l'aide à circonscrire et à résoudre les conflits internes qui l'empêchent de réponde efficacement à ses propres besoins.   

Dans la BIBLIOTHERAPIE CREATIVE, 

L'approche de la Bibliothérapie que je pratique s'appuie sur les théories développées par Régine DETAMBEL et Marc Alain OUAKNINE.  Il s'agit d'une bibliothérapie qui utilise davantage la fiction et la poésie que les ouvrages de développement personnel.


A l'aune de théories développées par des écrivains comme Daniel PENNAC , des chercheurs comme Michèle PETIT, ou des associations comme ACCES ( Paris), la lecture à voix haute par le thérapeute et par le participant y est largement utilisée, comme déclencheur.   

ETHIQUE ET DEONTOLOGIE

En tant que l'une des membres fondatrices de l'Association Francophone de Bibliothérapie, je me suis particulièrement penchée sur la question de l'éthique et de la déontologie de cette profession naissante. Ainsi, j'ai co-rédigé, et je suis signataire d'une Charte déontologique qui fixe les règles et les limites de la pratique en bibliothérapie, et permet au participant de s'assurer qu'il ne subit pas de mise en danger et que son accompagnant est formé (formation initiale et continue), réfléchit en continu sur son métier et sa pratique, et sait assurer un relai auprès des professions médicales lorsqu'il s'agit de problématiques qui en relèvent ( pathologies, traumatismes complexes ....) .